Jean Rijckaert a travaillé pendant plusieurs années à la maison Verget avec Jean-Marie Guffens et, en 1998, il décide de créer son propre domaine. Aujourd’hui, le domaine compte quatre hectares dans le Mâconnais et six hectares dans le Jura. Depuis 2013, Jean transmet progressivement son savoir-faire à l’oenologue Florent Rouve.

« Les vins que nous proposons sont sous le signe du plaisir et de la légèreté, élégants, purs, nous les aimons rafraîchissants et festifs. Un premier verre devrait vous faire désirer un deuxième verre, la première bouteille invite à en ouvrir une deuxième… »
Jean Rijckaert

Très beau nez sur la pomme verte et le citron. En bouche, on retrouve une belle sensation « minérale » de type chablisienne. C’est très frais et élégant, avec une belle acidité et très peu marqué par l’élevage en fûts de chêne.

Le lendemain, le vin était encore très bon, l’acidité était moins vive et le fruit plus présent. Belle bouteille, le prix étant un tantinet trop élevé, mais cela me donne tout de même le goût de découvrir d’autres vins de ce domaine.

Publicités