« Jean Chasselay était propriétaire de terres sur les Eparcieux dans la commune de Châtillon d’Azergues. De siècles en siècles la tradition viticole s’inscrit dans l’histoire, elle passe bien sûr par la Révolution puisque Jean Chasselay (1764-1835) vinifiera les premières vendanges républicaines en 1789. » – Domaine-chasselay.com

Robe d’un rouge rubis assez foncé. Le nez est plaisant sur des arômes de fruits rouges avec une belle touche florale et anisée. En bouche, le vin est sec, juteux et droit, avec une acidité vive, mais le côté fruité du vin est quand même très présent; des arômes de mûres, de framboises, de fraises, de réglisses et d’épices douces (cannelle et cardamone,) s’entremêlent élégamment. L’acidité apporte une bonne tension en bouche et la finale se termine sur de belles notes fruitées.

J’aime de plus en plus les vins de l’appellation Fleurie, des vins aux parfums fins et délicats, un profil plus « féminin » que les vins de la région de Morgon. Le lendemain, le vin avait perdu de son lustre ce qui me fait dire que c’est un vin à boire plus rapidement que ceux, par exemple, du domaine Chignard.

Publicités