Le domaine de Catherine et de Claude Maréchal a pour moi une signification particulière puisque c’est un peu grâce à leurs vins que je suis tombé en amour avec les pinots noirs de la Bourgogne.

Millésime 2010 – dégusté le 24 juillet 2016

Robe légère d’un beau rubis qui présente une certaine évolution avec ses pourtours orangés. Nez plaisant et parfumé sur les petits fruits rouges (cerise, framboise), la violette, un peu de notes terreuses et fumées et un léger côté vanillé.

La bouche est élégante sur la cerise légèrement épicée, le boisé est bien intégré, les tanins sont fins et la longueur est moyenne sur une belle trame fruitée. Un beau vin qui semble avoir atteint son plateau. Ma dernière bouteille sera éclusée avant la fin de l’année.

Millésime 2012 – dégusté le 3 avril 2016

catherine-et-claude-marechal-chorey-les-beaune-2012

Le millésime 2012 en Bourgogne me plaît beaucoup, j’ai apprécié la grande majorité des vins rouges que j’ai goûtés. Accessibles en jeunesse, les vins de ce millésime possèdent aussi un bon potentiel pour se bonifier au cours des prochaines années.

Ce Chorey-Lès-Beaune (on prononce [cho-ré] et non [ko-ré]) présente un nez très parfumé sur les petits fruits rouges comme la cerise et la framboise. On retrouve en bouche les arômes sentis au nez, avec une touche florale et un côté fumé. Grâce à ses tanins souples et à sa rondeur en bouche, ce vin enveloppe notre palais.

Après quelques heures, le vin se développe sur des notes de cerises à l’eau-de-vie et dévoile un peu d’épices douces. Quel beau vin! Tout en élégance et en finesse, avec une finale qui nous berce les papilles. Les pinots noirs de la Bourgogne me procurent une émotion unique que je retrouve rarement dans les vins des autres régions viticoles.

Publicités