« Établi à l’origine à Marsannay, le domaine opère maintenant à Gevrey, sous la gouverne de Bernard Bouvier, le fils de René. Propriétaire de superbes parcelles sur Marsannay, le patrimoine comporte également des vignes sur Gevrey et Fixin. Le terme générique de « champ » est associé ici pour l’identifier plus aisément au nom d’une personne, Salomon, sans doute le propriétaire de l’époque. » – Maîtredechai.com

Ce vin a une valeur sentimentale à mes yeux puisque c’est l’un des premiers pinots noirs plus dispendieux que j’ai acheté.

Robe dense d’un rubis éclatant avec des nuances orangées sur le pourtour. Très beau nez sur des arômes de cerise acidulée, de terre humide et avec un côté fumé et sur les épices douces (cannelle) qui nous indiquent que l’élevage n’est pas complètement assimilé.

En bouche, l’élevage est beaucoup moins présent qu’au nez, on retrouve un beau fruit mûr et une texture soyeuse; le fruit est coulant et gourmand, les tanins sont très fins et l’acidité est moyenne.

D’un style moderne comme les vins d’Alain Burguet, ce modeste Marsannay a très bien vieilli. Ma dernière bouteille sera éclusée au cours de la prochaine année.

Publicités