« Ce lieu-dit est situé juste au-dessus de la Tâche, mais un affaissement d’environ 5 m de haut les sépare. Le terroir des Champs-Perdrix est très pauvre et marneux. C’est un sol difficile à travailler et il a fallu aux vignes beaucoup de temps (plus de 30 ans) pour s’y implanter convenablement. » – Bruno-clair.com

Quelques gouttes de vin ont coulé à travers le bouchon, je m’attends au pire… Mais non, ni le nez, ni la bouche ne présentent de défauts apparents.

Robe dense d’un rubis assez foncé. Nez délicat et complexe sur des arômes de petits fruits rouges (framboise, cerise), de poivre noir, avec des nuances florales et terreuses et une légère touche d’épices douces.

La bouche est suave sur des saveurs de petits fruits des champs légèrement sucrés (avec une note caramélisée en fin de bouche), l’élevage n’est quasiment pas perceptible, le vin possède une belle rondeur enveloppante et la finale est assez longue. Aucune trace « végétale », comme c’est souvent le cas pour les vins de ce millésime.

Ma blonde a réussi à bien qualifier ce vin : « Doux en bouche, avec une belle complexité ».

Ce Vosne-Romanée est vendu à prix d’or… Mais quelle belle gourmandise! Je vais probablement me laisser tenter par une bouteille du prochain millésime!

Publicités