« Notre Domaine, c’est 34 ha de vignes plantées sur les terroirs d’Arbois et de Pupillin, rehaussés par les marnes bleues du lias qui se profilent d’Arbois à Château Chalon, à une altitude de 400 mètres. » – Lapinte.fr

Millésime 2012 – dégusté le 20 novembre 2016

Robe légère, très pâle et d’un rouge cerise avec un peu de teintes orangées. Le nez révèle des arômes intenses de petits fruits rouges acidulés (fraise des champs, cerise surette), d’épices (poivre noir), de sous bois (terre humide, herbe), de même qu’il dévoile une petite pointe de notes animales.

En bouche, on a sensiblement les mêmes arômes que ceux perçus à l’olfaction. Le fruit est croquant, suave et une gorgée en appelle une autre! Déjà très bon il y a un an, le temps de repos lui a fait un grand bien en dévoilant encore plus d’arômes et en permettant au vin d’atteindre un très bel équilibre (acidité, tanins).

Un très beau vin de soif qui me semble plus profond et complexe que le 2015.

Millésime 2015 – dégusté le 24 août 2016

domaine-de-la-pinte-poulsard-de-lami-karl-2015

Robe d’un rouge très pâle avec des reflets orangés qui nous rappellent un barolo (cépage nebbiolo), mais c’est là que s’arrête la comparaison puisque nous sommes ici en présence d’un vin du Jura très gouleyant.

Le nez est frais et intense sur des arômes de fraises des bois, de cerise surette, de terre humide, de fleurs séchées et de poivre moulu. C’est à la fois délicat et puissant, fin et complexe; le nez est invitant et nous donne envie de boire ce vin à grande lampée.

La bouche est suave, le vin se laisse facilement boire, le fruit est croquant, coulant, l’acidité est vive et la finale nous laisse sur une agréable sensation de petits fruits sucrés avec une légère pointe d’amertume.

Quelle gouleyance! Quelle fraîcheur! Ce poulsard me fait penser à la buvabilité d’un gamay jumelée à la structure d’un pinot noir : le meilleur des deux mondes!

Publicités