« Le terroir volcanique et pré-phylloxérique de Santorini est sans aucun doute l’un des plus exceptionnels du monde de la vigne. Haridimos s’est installé à Pyrgos-Kallisti, le point le plus haut de Santorini, pour réaliser des vins purs et lumineux à partir de vignes non greffées qui ont entre 50 et 350 ans ! » – Oenopole.ca

Robe soutenue, brillante, un peu trouble — vin non filtré, de légers cristaux blancs en suspension sont présents — et de teinte jaune dorée. Nez très odorant sur des arômes de fruits tropicaux mûrs (ananas, mangue), de citron, de pêche blanche, d’abricot, de zeste d’agrumes, de fleurs blanches, qui me rappellent l’été, et avec une touche crémeuse et vanillée surprenante puisque le vin n’est pas vu le bois (élevage de six mois en cuve d’acier).

En bouche, malgré l’intensité des arômes perçus au nez, l’acidité vient équilibrer le tout; le vin révèle, certes, une certaine puissance gustative, mais nous ne percevons pas les 14 % d’alcool.

On prend plaisir à découvrir la palette aromatique allant de la pêche, à l’ananas, en passant par le citron; la finale est somptueuse et nous laisse en bouche des arômes de fruits tropicaux mûrs, avec une touche de gingembre et un côté caramélisé qui me rappelle la tire d’érable.

Un vin qui sort des chantiers battus, un cépage autochtone de la merveilleuse île de Santorini et une bouteille qui fera des merveilles avec les plats de poissons et de fruits de mer. Une très belle (re)découverte!

Publicités