« C’est en goûtant les vins de Marcel Lapierre que Georges Descombes a découvert la différence qu’il pouvait y avoir avec la production générale de l’appellation. Du coup, très vite, il s’est mis à travailler “à la façon Lapierre”. Pour lui, la recette est simple : « Le vin, on le dit souvent, mais c’est totalement vrai, ça se fait d’abord à la vigne et il est beaucoup plus facile de vinifier des raisins propres, sains, bien mûrs et soigneusement triés. » » – Idealwine.net

29 juin 2017

Sensiblement pareil qu’il y a quelques mois. Toujours cette superbe gouleyance, sans que le vin ne soit dépourvu de finesse ou de structure. Bien hâte d’y goûter à nouveau dans un millésime plus favorable, à l’instar de 2014 et 2015.

4 mars 2017

Robe soutenue de teinte grenat. Nez très expressif sur des notes de petits fruits rouges, avec une dominance sur la cerise et la fraise, d’épices, de betterave et de terre humide.

En bouche, c’est soyeux, doucereux et gourmand, des arômes de fruits mûrs (cerise, framboise, fraise) et d’épices douces explosent littéralement sur nos papilles. La matière est au rendez-vous, mais le vin est bien équilibré grâce à une acidité assez vive. La finale est superbe et nous transporte sur une trame aromatique de fruits des champs, agrémentée par une bonne dose de notes florales.

Un superbe Morgon et certainement l’un des meilleurs Beaujolais du millésime 2013 qui m’ait été donné de goûter!

Publicités