« La famille Droin exploite la vigne depuis près de cinq siècles, soit 14 générations de vignerons qui transmettent leur savoir-faire de père en fils. Le domaine possède plus de 25 hectares répartis sur quatre appellations, soit Petit Chablis, Chablis, Premiers crus (8 climats) et Grands crus (5 climats). » – Jeanpaul-droin.fr

À Chablis, le Serein, affluent de la rivière Yonne, coupe le vignoble en deux, on distingue ainsi les Premiers crus situés sur la rive gauche de ceux regroupés sur la rive droite. Le vin dégusté provient du Premier cru Vaillons, situé sur la rive gauche du Serein.

Il faut voir dans ce nom, orthographié « Valion » en 1429, la notion de petite vallée, de vallon, qui, par déformation, a donné « Vaillon ». Les anciens disaient « valson ». « Vaillons » vient donc du latin VALLIS ou VALLES « espace allongé entre deux zones élevées ». Source : Chablis.fr

Millésime 2015 – dégusté le 9 mars 2017

Robe claire, lumineuse et d’un jaune très pâle.

Nez élégant sur des notes de fruits mûrs à chair blanche, de zeste de citron, ainsi qu’un côté iodé (bord de mer, coquille d’huître, algues, etc.). Des arômes classiques des vins de Chablis.

En bouche, ce vin se distingue du précédent millésime par son côté plus rond et moins tendu, sans pour autant avoir une aromatique exotique comme certains 2013.

La concentration est au rendez-vous, l’acidité n’est pas trop vive et nous amène vers une finale fort agréable sur des notes citronnées. Probablement un vin à boire plus rapidement que le 2014, mais il faut dire que c’est aussi le Premier cru de Droin qui se boit le mieux en jeunesse.

Comme partout ailleurs en Bourgogne, les prix des chablis de Droin ont considérablement augmenté depuis les derniers millésimes. Je continue à en acheter quand même puisque la qualité est constante d’une année à l’autre. Comme quoi il faut toujours se fier au producteur, plutôt qu’au millésime ou à l’appellation.

Millésime 2014 – dégusté le 27 mars 2016

Droin-premier-cru-vaillons-2014

Le vin présente une robe jaune-vert et un premier nez élégant sur le citron ainsi que sur des notes minérales et iodées qui témoignent de son origine chablisienne.

En bouche, le fruit est éclatant et l’acidité est vive. Après une heure d’ouverture, l’acidité devient moins agressive tandis que le fruit se développe peu à peu sur des arômes de fleurs blanches et de poires. Le vin nous laisse sur une finale équilibrée et complexe où le caractère minéral du vin est soutenu par un léger gras qui vient enrober nos papilles.

À mon sens, c’est l’archétype du Chablis parfait! L’accord avec le crabe des neiges était sublime.

Droin-chablis-crabe

Un vin est grand lorsqu’il nous fait vivre une émotion. En buvant ce vin, si j’avais fermé mes yeux, j’aurais pu m’imaginer en train de me promener sur une plage, me laissant bercer par le son du ressac de la mer…

Millésime 2013 – dégusté le 28 août 2016

droin-chablis-premier-cru-vaillons-2013

L’année sur Chablis ne fut pas pour autant relaxante. En effet, la vigne eut quelques difficultés à s’adapter à une météo capricieuse et rude. Un printemps compliqué, froid et pluvieux, mais sans gèle, compliqua et retarda la floraison, la coulure fut au rendez-vous… L’été en demi-teinte permit tout de même, non sans quelques frayeurs (humidité et chaleur=botrytis en octobre) l’obtention de belles maturités sur le chardonnay. – Source : Vin-vigne.com

Robe dorée avec des reflets verdâtres. Le premier nez est très beau sur des notes de fruits blancs (pomme verte, poire, pêche), d’agrumes (citron) et de zeste de lime. En se réchauffant et en s’aérant, le vin gagne en complexité et on y découvre des arômes de bord de mer, un côté salin, iodé, épicé et minéral.

La bouche ne présente aucune lourdeur; une belle légèreté, une acidité bien dosée et un léger gras viennent enrober notre palais en fin de bouche. Des arômes de citron et de poire côtoient des notes salines et épicées pour nous laisser sur une finale tout en fraîcheur.

Malgré le millésime moyen, le domaine Droin a réussi à produire un très bon vin, ce premier cru est une grande réussite! Je ne crois pas que millésime soit bâti pour la longue garde, par conséquent, ma dernière bouteille sera ouverte au cours des prochains mois. Cela me permettra de patienter avant d’ouvrir mes 2014!

Millésime 2012 – dégusté le 17 novembre 2016

droin-chablis-premier-cru-vaillons-2012

La robe est brillante d’une belle couleur dorée éclatante, avec de légers reflets jaune paille. Le nez est invitant sur des notes de citron, de fruits à chair blanche (poire, pêche), de pomme verte, de fleurs blanches, de menthe fraîche et avec une touche épicée qui nous rappelle le gingembre. Un nez grandiose, voire sublime, les deux années de repos ont vraiment permis au vin de s’ouvrir pleinement et de dévoiler un magnifique bouquet.

En bouche, on retrouve sensiblement les mêmes arômes que ceux perçus au nez. Ce chablis est un vin de texture qui caresse nos papilles! Quel bel équilibre entre l’acidité bien dosée et le côté crémeux (gras), sublimé par l’élevage discret! La finale est longue et savoureuse sur des notes iodées et salines; c’est ce profil aromatique très « minéral » qui me fait tant aimer les vins de cette région.

Malgré l’augmentation considérable du prix de ce vin à chaque nouveau millésime, je ne peux pas résister aux chablis de la famille Droin. C’est le genre de vin blanc que je boirais tous les jours!

Publicités