« Cru situé sur une pente modérée dont le sol argileux, comporte une part importante de sable. Exposé à l’est, ce terroir tire son nom du latin « Dominus », c’était à l’origine la propriété du « Seigneur » de Savigny. Pas toujours localisé sur les cartes viticoles, ce terroir est situé entre les Marconnets et Les Jarrons 1er cru. » – Domainepavelot.com

Millésime 2012 – dégusté le 18 juin 2017

Robe soutenue de teinte grenat foncé. Nez assez puissant et dense sur des notes de fruits noirs, d’épice, d’herbes, de végétation et de sous-bois.

Bouche profonde, généreuse et soyeuse, élevage non-perceptible. Arômes très agréables de cerise noire, de cassis, de violette, de pin, de levain et un petit quelque chose de terreux et de sauvage.

La bouche gagne en précision assez rapidement, après 30 minutes d’aération. Voilà un vin équilibré et harmonieux qui le place dans les meilleurs producteurs de Savigny. Cela dit, je crois que, dans leur état actuel, j’ai préféré le vin issu du millésime 2013.

Je regrette quand même de ne pas en avoir commandé pour le millésime 2014.

Millésime 2013 – dégusté le 9 avril 2017

Robe brillante, soutenue et de teinte rubis foncé avec un peu de nuances violacées. Premier nez fermé, mais qui dévoile quand même des notes de petits fruits noirs et des arômes qui rappellent la forêt (herbe, terre, pin).

Avec un peu d’air, le nez révèle d’agréables notes de cerise noire, de mûre, d’épices, de fleurs et de réglisse; très beau parfum, avec un boisé assez discret et une belle concentration aromatique.

En bouche, l’élevage est peu perceptible, les tanins sont fins et le fruit est soyeux, voire doucereux; il y a une légère amertume en milieu de bouche et une finale assez longue et puissante sur des notes de petits fruits noirs épicés.

Étonnamment, ce Savigny se boit très bien présentement! Cela dit, ma dernière bouteille va reposer encore quelque temps, car je crois que ce Premier cru possède les caractéristiques requises pour vieillir adéquatement au cours des prochaines années.

Publicités