Le 11 août, nous avons visité le vignoble d’Arianna Occhipinti en compagnie d’un couple de Québécois et d’une famille française.

La visite, menée d’une main de maître par Paolo Gulfi, poète dans l’âme et responsable notamment des relations publiques, fut fort enrichissante et divertissante: explications du type de vignes, de raisins et du sol particulier de la région de Vittoria, visite de la salle de vinification et dégustation de quatre vins.

Information intéressante: pour la première fois en 2016, Arianna produira des cuvées parcellaires de Frappato.

SP-68 Bianco 2016

D’emblée, je dois avouer que je n’ai jamais été charmé par cette cuvée d’Arianna, je trouvais les arômes de « fruits exotiques » trop présents.

Nez: très aromatique, impression de sucrosité, fruits exotiques (moins que dans mon souvenir), fleurs blanches, miel.
Bouche: fruits blancs, fleurs, belle minéralité, côté sucré et fruits exotiques moins exubérants qu’au nez.

C’est le millésime de ce vin qui m’a le plus charmé. Je vais certainement en acheter lorsqu’il sera disponible au Québec!

SP-68 Rosso 2016

Nez: d’abord, petits fruits plutôt sucrés. Puis, un mix de petits fruits rouges et noirs, notamment des fraises; très pur. Me fait penser à un Beaujolais avec ses notes de poivre noir.
Bouche: un peu d’amertume en milieu de bouche, bonne acidité, tanins fins, petits fruits des champs.

Me semble très accessible en jeunesse.

Il Frappato 2015

Ma cuvée préférée d’Arianna.

Nez: plus franc (net) que le SP-68, sensuel, fruits rouges purs (cerise), très expressif.
Bouche: bonne longueur, cerise sûre, fleurs.

Définitivement un très bon millésime pour cette cuvée!

Siccagno 2014

Nez: fruits noirs, réglisse, violette, épices.
Bouche: acidité+, tanins présents, fruit très beau, mais difficile à définir précisément.

Cuvée qui a besoin d’un peu plus de temps que les autres pour se révéler complètement.

Publicités