« Depuis plusieurs générations, le Domaine Pavelot, implanté à Savigny-les-Beaune, se transmet de père en fils, garantissant ainsi le savoir-faire qui fait sa réputation. Aujourd’hui, la propriété s’étend sur 13 hectares, majoritairement sur la commune de Savigny-lès-Beaune, mais aussi sur celle de Beaune et Aloxe-Corton. » – Domainepavelot.com

Millésime 2013 – dégusté le 31 août 2016

domaine-pavelot-savigny-les-beaune-2013

« Année compliquée pour les vignes de l’appellation Savigny-lès-Beaune. Malgré la grêle, le Domaine Pavelot a réussi un savigny typé. L’élevage de 10 à 12 mois en fûts de chêne (10 à 30 % neufs) est bien intégré à la structure du vin. Les arômes sont dominés par les fruits (prune, framboise), les épices et une légère note fumée. D’une bonne structure, les tannins sont présents et enrobés par la trame fruitée qui l’accompagne. Un vin ample agréable en jeunesse. » – SAQ.com

Robe d’un rouge cerise assez foncé. Nez sur les fruits noirs (mûre, cerise), les épices douces (vanille, cardamome), le pin – il me rappelle un peu le Marsannay 2013 de Trapet Père et Fils que j’ai dégusté cet hiver – et avec un petit côté fumé très plaisant. Un nez typé des pinots noirs de cette région de la Bourgogne.

En bouche, le vin est très frais, l’élevage est élégant et le fruit est délicieux et soyeux; de belles notes de petits fruits noirs, de vanille et d’herbes des bois. À ce stade-ci, la finale est un peu empreinte par l’amertume, mais cela devrait s’estomper d’ici un an, avec un peu de repos.

Compte tenu du millésime difficile, en particulier pour la région de Savigny, une autre réussite pour ce domaine que je considère comme une valeur sûre en Côte de Beaune.

Millésime 2013 – dégusté le 24 août 2017

Robe : limpide, brillante, rubis/grenat.

Nez : intensité moyenne, belle harmonie, épices douces (légères), petits fruits rouges.

Bouche : élevage bien maîtrisé, assez discret. Texture soyeuse, acidité moyenne, comme Bourgogre le souligne sur CellarTracker, il y a un petit côté agrume en fin de bouche (zeste d’orange) fort plaisant.

Délicieux, peut sûrement bien vieillir, mais c’était ma dernière bouteille. Jugé comme étant une année moyenne, le millésime 2013, en rouge, me procure pourtant présentement beaucoup de plaisir!

Millésime 2012 – dégusté le 4 décembre 2016

domaine-pavelot-savigny-les-beaune-2012

Robe légère, limpide et de teinte rubis. Nez invitant sur des arômes de fruits surets (cerise noire, mûre, canneberge), d’épices douces et avec une touche fumée et terreuse.

En bouche, le boisé est présent, mais il n’est pas dominant et laisse la place à un beau fruit croquant, un fruit plus mûr que ce dont j’ai perçu au niveau olfactif; des arômes de fraise, de cerise, de cannelle sont enveloppés dans une texture soyeuse, avec, en finale, une agréable sensation minérale qui nous fait saliver et nous donne envie d’y plonger à nouveau nos lèvres.

Un producteur qui réussit, année après année, à produire de très bons vins, vendus à prix doux!

Millésime 2011 – dégusté le 15 mai 2016

domaine-pavelot-savigny-les-beaune-2011

Robe cerise claire, assez brillante et limpide. Premier nez moyennement expressif sur des notes de cerise noire et de mûre légèrement épicée; le nez se développe, avec un peu d’aération, sur un côté terreux, un arôme que je remarque souvent dans les vins issus de ce terroir.

Quant à la bouche, elle est juteuse sur des fruits légèrement surets : la cerise noire, la mûre et la framboise s’entremêlent élégamment avec de légers arômes floraux. La finale nous laisse en bouche un beau fruit juteux.

Le lendemain, le vin est encore meilleur, le fruit est plus doucereux et la bouche est plus ample. Bien qu’il n’ait pas la profondeur d’un premier cru et que la finale soit un peu courte, ce Savigny-lès-Beaune demeure, à mon avis, un très bon rapport qualité-prix!

 

 

Publicités