« C’est désormais Mathieu, son fils, qui est à la barre. Il nous présente Raisins Gaulois 2016, un Gamay issu d’une parcelle de 9 ha, sur un sol d’arène granitique acide et pauvre. Les vignes ont 16 ans. La culture est sans engrais ni chimie, les vendanges sont manuelles, triées. Côté vinification: macération semi-carbonique de 4 à 6 jours, sans intrant. Élevage 2 mois en cuves, non filtré, micro dose de SO2 à la mise. » – Cavepurjus.com

Robe légère, translucide et de teinte rubis clair avec un peu de nuances violacées. Nez très frais qui s’exprime tout en douceur et qui libère des arômes nous rappelant le panier de fruits rouges, les petites fleurs bleues et les violettes. Au nez, le fruit est beaucoup moins mûr que le dernier millésime.

En bouche, c’est juteux, gourmand et gouleyant sur des notes de petits fruits rouges des champs (fraise, framboise, cerise), de pivoine et de violette, d’épices et de même qu’un léger trait végétal qui amène une belle amertume. Ici, on n’est pas en présence d’un vin complexe, mais d’un vin de soif très bien fait : belle acidité, une minéralité salivante et un fruit explosif où une gorgée en appelle une autre!

Un vin sans prétention, mais qui est, à mon avis, l’un des meilleurs Beaujolais dans cette gamme de prix (18 $ – 20 $).

Publicités